Du Pain Pour Chaque Enfant

Contributions:

L’association Du Pain Pour Chaque Enfant est une organisation non gouvernementale créée en 2002 à Luxembourg sous forme d’association sans but lucratif et apporte son soutien aux populations en détresse et aux victimes de catastrophes naturelles ou humaines sans aucune discrimination philosophique ou politique ou géographique. Elle s’engage à respecter les principes déontologiques de son action et à maintenir une totale indépendance à l’égard de tout pouvoir politique ou économique.

Depuis janvier 2008, le Conseil des Nations Unies a attribué le Statut Consultatif à l’association Du Pain Pour Chaque Enfant et cela pour la première fois dans l’histoire associative luxembourgeoise. Le statut consultatif permettra à l’association d’apporter son soutien aux activités des Nations Unies dans le cadre de ses délibérations lors des réunions publiques et dans ses groupes subsidiaires aussi bien que dans les conférences internationales des Nations Unies et leurs cellules préparatoires.

Il faut savoir que la faim est une arme de destruction massive. 100 000 personnes meurent de faim ou de ses suites immédiates tous les jours. Pourtant, les statistiques indiquent que l’agriculture mondiale dans son état actuel pourrait nourrir sans problème 12 milliards d’être humains, soit le double de la population actuelle. A cet effet, l’association Du Pain Pour Chaque Enfant mène des actions de sensibilisation afin d’attirer l’attention du public sur les problèmes auxquels se trouve confronté le continent africain et apporte un regard extérieur sur des sujets d’actualités qui touchent des populations de plus en plus pauvres et démunies. L’association plaide, aussi, pour que l’établissement du droit à l’eau soit inclut dans le droit à l’alimentation. L’association milite pour que les pays industrialisés éliminent les subventions à l’exportation de leurs produits agricoles ainsi que l’endettement des pays du tiers monde qui ont une dette extérieure de 2100 milliards de dollars ce qui empêche tout investissement social.

La charte des Nations Unies contient les éléments essentiels de la civilisation; la sécurité collective, la justice sociale planétaire et les droits de l’homme. Or ces trois piliers sont attaqués par l’unilatéralisme (75% des richesses mondiales se trouvent entre les mains de 20% de la population). Le monde se trouve aujourd’hui à un moment très délicat de son histoire. Plus que jamais, l’ONU a besoin du soutien de la société civile car elle jouit d’une légitimité populaire immédiate, elle est capable d’une mobilisation directe et d’un pouvoir de résistance considérable contre le capitalisme globalisé et l’ordre absurde qu’il instaure.

Soucieuse de concrétiser cette vision, l’association Du Pain Pour Chaque Enfant a souligné, lors de sa participation à la 47e Commission Economique et Sociale des Nations Unies qui a eu lieu au siège des Nations Unies à New York au mois de février 2009, l’importance d’avoir une société civile forte et autonome, capable d’opérer librement et ayant les compétences et le savoir-faire nécessaire pour son épanouissement au niveau national ainsi que dans tous les pays du monde.

Comme le dit si bien le proverbe « l’union fait la force », l’association Du Pain Pour chaque Enfant est d’avis que si le plus grand nombre d’acteurs actifs dans ce domaine réunissent leur force, nous pourrions mieux atteindre les objectifs communs et ça pour le bien des plus démunis. En parallèle, les volontaires sont la colonne vertébrale de l’association Du Pain Pour Chaque Enfant depuis sa naissance. Aujourd’hui, comme hier, ils sont au cœur de toutes les activités de l’association, contribuant, ainsi, au succès des ses programmes et assistant les personnes vulnérables qui sont dans le besoin. Les volontaires sont l’authentique représentation de l’esprit humanitaire car s’il y a bien un combat qui vaut la peine d’être mené avec acharnement et ténacité c’est bien celui contre la pauvreté.

Leave a Reply